• aspidites melanocephalus,le python a tete noire australien

    le cinquieme continent  a   permis de  part  son isolement  ,le  devellopement  d' une  faune  unique ,neanmoins  certaines  convergences   existent au  sein  d' especes tres eloignées,Morelia  viridis  en est  un exemple  revelateur  puisqu  il est  l  homologue  parfait  de   Corallus  caninus qui est  sud americain.

    Neanmoins  l' isolement  a   egalement  permit  a  des especes plus  primitives  de   faire  un statu quo evolutif car leur  biotope  et leur mode  de vie  qui permit  leur  specialisation etait optimal.C est  ainsi qu  une  niche  ecologique  est  monopolisée  ....

    Nocturne, le python a  tete  noire  est  typiquement australien repandu dans la moitié nord du pays, à l'exclusion des régions très arides.

    aspidites  melanocephalus

    Justement Aspidites est  specialement  un boidés (pythoniné)ophiophage ainsi  son tropisme alimentaire  incluant  des  animaux  typiquement poikilothermes expliquerait le  fait  qu ' il soit  depourvu de  fossettes  thermosensibles.Je  ne  dit pas  qu interpretation est  exacte  mais  comment  expliquer cela,puisse  un contre exemple me ramener a  la realité...

    Animal  fouisseur  par excellence  le python a  tete  noire  n excede  rarement  240 cm  A ramsayai    etant  beaucoup  plus modeste.

    Un autre  point  important  qui  n est pas sans  nous  rappeler  sa   specialisation  alimentaire  , alors  que  la  plupart des boidés  possedent  des  machoires  extensibles a l extreme ,celles  de aspidites   melanocephalus possedent  un champs  d' ouverture plus   limité peut etre est ce  qui  l a  conduit  a devenir  ophiophage?

    Designé sous  le  nom de  woma  il est  renommé  a  juste  tite  comme destructeur de  serpent  y compris  les  plus terribles  elapidaes  (acanthophis  , notechis etc)Neanmoins  les  sauriens  aussi subissent  sa  predation

    Les femelles restent avec leurs œufs jusqu'à leur éclosion.



  • Comments

    1
    sana-hadil06@hotmail
    Tuesday 19th January 2010 at 13:01
    2
    sam
    Wednesday 14th September 2011 at 15:26
    Arretes ton char
    3
    guillaume
    Monday 30th January 2012 at 14:19
    ce n est pas un boïdés mais pythonïdés, et l appellation woma n'est effective qu'a: l' Aspidites Ramsayi.
    4
    hamidos
    Monday 30th January 2012 at 19:01
    oui en effet la taxonomie actuelle considere les pythonidés et les boidés comme 2 familles a part autrefois lon regroupait dans la meme famille ce qui explique ma denomination eronnée,je suis de la vieille ecole et je reconnais avoir besoin d 'une mise a jour,merci a toi guillaume
    5
    Laurent Smet
    Sunday 11st March 2012 at 00:19
    Salut,

    Il est très loin d'y avoir un consensus au sujet d'élever les pythons aux rang de famille à part entière!
    Ovipares VS ovovivipares, répartition (ancien monde pour les pythons VS nouveau monde pour les boas -quoi que, on oublie alors Madagascar et les îles Salomon...-), et l'argument (~) des fossettes thermosensibles au centre des écailles (pythons) et inter-scalaires chez les boas, et .... c'est tout ..  et donc quid des Aspidites ? (bien qu'il semblerait finalement qu'ils n'en soient pas dépourvus, mais se situerai(en)t au niveau du rostre ..?! De plus comment expliquer le comportement du blackhead, maintes fois constaté -dans la nature et en terrario-, de sortir la tête de sa cachette, le temps de se 'chauffer', avant de s'aventurer plus loin?

    Bref, le débat famille/sous-famille est loin d'être clos!

    Pour le Woma en effet, ça ne concerne que A. ramsayi.

    Laurent.

    PS: minuscule au nom d'espèce ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: