• Principales envenimations cytolytiques

    C e sont surement les envenimations les plus "effrayantes"mais aussi les plus difficile a traiter etant donné qu elles incluent des desordres hematologiques durables (mais ces photos ne doivent en aucun cas inciter a la haine des reptiles il s agit seulement de decrire un ensemble de manifestations (taxons responsables bitis, echis,vipera,cerastes,naja nigricollis,pseudechis,bothrops,dispholidus,crotalus sp,oxyuranus,daboia)

    Vu la complexité des venins, leurs actions sont évidemment nombreuses.

    Toujours est  il que leur composition varie quantitativement et qualitativement selon plusieurs facteurs : au niveau des populations, de l'âge, de la taille etc...

     De plus les symptômes varient énormément chez l'homme selon la quantité de venin injecté, l'âge et la réaction particulière de chaque individu. Le syndrôme inflammatoire peut être discret ou au contraire occuper la première place. La douleur est immédiate mais très variable dans son intensité. En règle générale dans les morsures de Crotalinaes et Viperinaes la douleur est très intense et persiste de 24 heures à plusieurs jours. Les morsures d'Elapidaes conduisent à une douleur locale et parfos un engourdissement du membre. L'oedème se constitue au cours de la première heure et peut s'étendre de 12 à 24 heures. Il arrive que celui-ci atteigne une partie du tronc voire d'autres membres. Il est dur et douloureux. Les jours suivants il peut apparaître à la surface des lésions echymotiques. Au siège de la morsure, un escarre peut apparaître ou une ulcération. On note un oedème important

    sur les genres suivants : Daboïa sp, Causus sp, Crotalus sp, Bothrops sp. La nécrose apparaît 2 à 4 jours aprés la morsure. Elle peut être localisée et stable conduisant à une amputation limitée (Cerastes cerastes, Naja nigricollis), ou au contraire extensive (Echis carinatus, Bitis arietans).

     Dans ce cas elle est souvent associé à une surinfection spontanée. La nécrose est importante chez ces genres : Daboïa sp, Cerastes sp, Agkistrodon sp, certaines Trimeresurus, certains Naja.

    Les symptômes hémorragiques apparaissent environ 1 heure aprés la morsure. Ils se présentent sous la forme d'hémorragie locales, en particulier par les orifices dus aux crochets.

    Les genres concernés sont : Vipera sp, Bitis sp, Cerastes sp, Echis sp, Crotalus sp, Bothrops sp, Trimeresurus sp. Divers désordres hématologiques apparaissent au fils du temps.

     Pour être traités correctement il est nécessaire de confronter les bilans cliniques et biologiques. On note aussi la présence d'une altération des cellules sanguines, en particulier de globules rouges, ce qui conduit à des chocs circulatoires, des anémies graves et des insuffisances rénales.

    ATTENTION, AMES SENSIBLES LAISSEZ TOMBER... LES PHOTOS QUI VONT SUIVRENT SONT SUSCEPTIBLES DE HEURTER LA SENSIBILITE DES PLUS JEUNES!

     Le syndrome vipérin va provoquer - un oedème local Image Hosted by ImageShack.us par libération d'histamine, (hyaluronidases qui augmentent la permeabilité des tissus a a la lymphe) - une hypotension artérielle par activation des bradykinines, - un syndrome hémorragique par coagulopathie de consommation(la chute du fibrinogene precedemment evoquée)

    1. Effets locaux Tout de suite la douleur de morsure est intense, et excruciante. Lors de l'examen de l'endroit douloureux, on recherche des traces des crochets venimeux distants de quelques centimetres, entourés d'une "plaque" rouge. Rapidement vont apparaître : une ecchymose(bleus) ou un hématome, un oedème extensif parfois à tout le membre. Image Hosted by ImageShack.us Ensuite s'installera une nécrose locale ou étendue.

     2. Effets généraux Agitation, angoisse, malaise général, douleurs diffuses. - nausées, vomissements, - douleurs abdominales, - diarrhée profuse parfois sanglantes dans les envenimations de grade 3

    Effets indirects hypotension artérielle, collapsus et choc hypovolémia( a cause de l hemorragie) Insuffisance rénale - fonctionnelle (réversible), puis organique (irréversible). Effets hématotoxiques (maximum 48h)typiques du grade 3 hémolyse aiguë intravasculaire, syndrome hémorragique externe ou interne, saignements des gencives,des orifices muqueux(bouche ,yeux anus hematuries ou urines sanglantes,hemoptysie ou expectoriations pulmonaires sanglantes) La cidv va egalement provoquer des necroses dues a des caillots obliterant l irrigations(gangrenes,surinfections secondaires) ce qui peut induire une chirurgie reparatrice ou au pire ce qui est malheureusement souvent le cas dans les zones sous devellopées  une amputation car tres souvent l envenimation a une chronicité avancée(medecin local , marabou, pierre noire traitement supersticieux) on arrive a obtenir ces photos terrifiantes

    Image Hosted by ImageShack.us

                                                Score clinique de gravité

    Niveau de gravité (score) œdème Saignements

    grade 0 RAS RAS

    grade 1 Remonte à la jambe ou à l’avant-bras sans atteindre le genou ou le coude Persistance pendant plus de 1 heure d’un saignement au point de morsure

    grade 2 Atteint le genou ou le coude Saignements au niveau de lésions cutanées autres que le point de morsure Image Hosted by ImageShack.us

    grade 3 (desordres hematologiques significatifs et eloignés ) Dépasse le genou ou le coude sans atteindre la racine du membre Saignement au niveau d’une muqueuse saine

    grade 3 + Atteint la racine du membre Saignement au niveau de la peau non lésée

     grade 3 ++ Dépasse la racine du membre Extériorisation d’une hémorragie interne(muqueuses,gingivoragies,rectoragies,)Image Hosted by ImageShack.us 


  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: