• Le genre Crotalus ,les serpents a sonnettes proprement dits

    Les crotales possèdent un appareil inoculateur perfectionné, qui les rend particulièrement dangereux. Leurs crochets, qu'ils peuvent faire basculer vers l'avant, sont pourvus de canaux qui conduisent le venin directement dans la plaie. Irrités, ils ont coutume d'agiter l'extrémité de leur queue (constituée d'étuis cornés), qui produit alors un bruit caractéristique de sonnette, ou plutot de cigale. Crotale, serpent venimeux d'Amérique, de la sous-famille des crotalidés, encore appelé «!serpent à sonnette!».

    Les crotalus sont reconnaissables à leur bruiteur corné situé à l'extrémité de la queue, qu'ils agitent vigoureusement pour éloigner les intrus. Le bruiteur grandit à chaque mue, ce qui peut se produire quatre fois par an.

    Les plus vieux anneaux du bruiteur s'usent et tombent : le nombre d'anneaux ne donne donc pas, comme on le croit généralement, une indication précise de l'âge Comme tous les serpents de ce groupe, le crotale possède une profonde fossette sensible à la chaleur de chaque côté du museau.

    Grâce à ces fossettes, il repère facilement ses proies à la chaleur qu'elles dégagent. Deux glandes à venin, une dans chaque joue, sont reliées par des canaux à la base de deux longs crochets creux repliés à l'intérieur de la bouche au repos. Le venin contient plusieurs toxines à base de protéines.

    L'une, une neurotoxine, paralyse l'action du cœur et des poumons, tandis que l'autre, une hémotoxine, détruit les vaisseaux sanguins.

    Les serpents à sonnette se nourrissent principalement de petits mammifères et de reptiles. Comme la plupart des vipères à fossette, ils donnent naissance à des petits complètement formés.

    Les deux genres de crotales, Sistrurus et Crotalus, sont reconnaissables à leur tête. Les serpents du genre Sistrurus, comme le massasauga et le crotale pygmée, possèdent de larges plaques sur le sommet de la tête. Ils sont d'une taille relativement petite, dépassant rarement 1 m. Leur habitat s'étend du sud du Canada au centre du Mexique.

     

     

     Les serpents du genre Crotalus ont la tête recouverte de petites écailles. Ce groupe comprend à la fois les plus grandes et les plus petites espèces de crotales que l'on rencontre de l'Argentine au sud du Canada. La population de crotales des bois (1,5 m de long) tend à se réduire à cause de la destruction de leur habitat et d'une chasse inconsidérée. Le crotale diamantin de l'Est, qui vit dans le sud-est des États-Unis, est la plus grande espèce de crotale, avec des records de 2,4 m de long. Parmi les autres espèces, on trouve le crotale diamantin de l'Ouest, ou crotale du Texas, le crotale des prairies, le crotale diamantin rouge et le crotale cornu, facilement reconnaissable aux écailles en forme de cornes au-dessus de ses yeux. Le crotale des tropiques, ou cascabel, que l'on rencontre du Mexique à l'Argentine, est le plus répandu des serpents à sonnette. Classification : les crotales appartiennent à la sous-famille des Crotalinés dans la famille des Vipéridés.

    Image Hosted by ImageShack.us Especes principales et essentielles

    Le massasauga a pour nom scientifique Sistrurus catenatus et le crotale pygmée S. miliarius. le genre sistrurus

    differe du genre crotalus notamment par la presence d ecailles cephaliques en forme de plaque autrefois considerés comme caractere primitif aujourd hui comme gage d evolution dun point de  vue phyllogenetique

    Image Hosted by ImageShack.us Le crotale des bois a pour nom scientifique Crotalus horridus ,

    Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale diamantin de l'Est C. adamanteus,

    Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale diamantin de l'Ouest, C. atrox,

    Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale des prairies C. viridis, Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale diamantin rouge C. ruber,

    Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale cornu, C. cerastes,

    Image Hosted by ImageShack.us

    le crotale des tropiques, ou cascabel, C. durissus traité dans  un  article  a part.


  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: