• Cnidaires meduses

    Méduse (animal), animal invertébré marin, représentant la forme libre (non fixée au fond) de nombreux cnidaires, et plus particulièrement de ceux du groupe des scyphozoaires. En effet, le cycle de vie des cnidaires est caractérisé par l'alternance de deux phases, une phase libre, la phase méduse, et une phase fixée, la phase polype. Chez les scyphozoaires, c'est la phase méduse qui domine le cycle de vie. Comme tous les cnidaires, les méduses portent des cellules urticantes, qui peuvent être très douloureuses au toucher. Le venin de certaines espèces tropicales peut tuer un homme. Sur les côtes australiennes, l'espèce Chironex fleckeri, appelée guêpe de mer, est réputée pour être plus redoutable que les requins eux-mêmes. Les méduses ont une anatomie très simple, la paroi de leur corps étant constituée de deux couches de cellules entourant une substance gélatineuse. Elles ont généralement la forme d'une cloche. Leur bouche s'ouvre au centre de la partie inférieure ; elle est entourée de bras ou tentacules, au nombre de 4 ou d'un multiple de 4. Le corps présente une symétrie radiaire (c'est-à-dire une symétrie par rapport à un axe central, d'où rayonnent les tentacules) à laquelle se superpose la symétrie d'ordre 4 visible dans le nombre et la disposition des tentacules. Les proies sont généralement capturées à l'aide des tentacules qui portent les cellules urticantes. La reproduction sexuée des méduses donne des larves nageuses, qui se fixent à un substrat et se transforment en polypes. Les polypes génèrent de nouvelles méduses par reproduction asexuée. Les méduses se déplacent en contractant les muscles bordant leur corps. La plupart nagent très lentement ou sont transportées passivement par les courants. Cette caractéristique les range parmi les représentants du plancton marin. Leur transparence provient en partie du fait que leur corps contient moins de 1 p. 100 de substances organiques, le reste étant constitué d'eau. Les grandes méduses peuvent atteindre 2 m de diamètre et leurs bras peuvent avoir plus de 10 m de longueur. Classification :les méduses proprement dites constituent la classe des Scyphozoaires, de l'embranchement des Cnidaires. Les siphonophores, formés par des colonies d'animaux de la classe des Hydrozoaires, sont souvent également appelés méduses. Chez les méduses vraies, comme celles du genre Aurélia dont le cycle de vie est représenté ici, la phase principale de ce cycle est la phase méduse. Il s’agit d’individus sexués qui flottent librement dans l’eau. Le mâle libère dans l’eau ses gamètes (spermatozoïdes), qui fécondent les gamètes femelles (ovules). Cette phase est une reproduction sexuée. La cellule-œuf (zygote) issue de la fécondation se développe dans l’eau. Ce zygote subit un certain nombre de divisions cellulaires, qui aboutissent à une forme larvaire libre appelée planula. Après une brève période, la planula se fixe au fond et se développe sous la forme d’un polype (scyphistome). Ce polype se divise en un certain nombre de disques appelés strobiles (c’est la strobilation). À maturité, ces strobiles se détachent pour donner de jeunes méduses. Cette phase est une forme de reproduction asexuée. Les translucides méduses, qui comptent parmi les formes de vie les plus élégantes du monde marin, sont essentiellement constituées d'eau. Leur corps est formé de deux couches de cellules entourant une substance gélatineuse. La forme de l'ombrelle est maintenue par la pression de l'eau qui remplit la cavité centrale de l'animal, un peu comme l'air gonfle un parachute. Les méduses tiennent leur nom, en raison de leurs nombreux tentacules, d'un personnage de la mythologie grecque, Méduse, l'une des trois Gorgones, dont les cheveux étaient des serpents. Les tentacules de la physalie (Physalia physalia), munis de cellules urticantes, les nématocystes, peuvent dépasser 20 m de long. La violence du poison de cette méduse, communément appelée galère portugaise, en fait une espèce dangereuse pour l’Homme.Mais le genre le plus redoutable est incontestablement Chironex un individu dispose d assez de venin pour tuer 60 personnes!
    Voir la galerie

  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: