• Psammophis  veut dire en grec  "serpent des sables" la famille des  colubridés se  divise en douze  sous  familles ou tribus   le  genre  psammophis  en constitue une  les psammophinés regroupant  des serpents  vifs  et typiquement   afro mediterraneens et africains ;

    La   celebre couleuvre de montpellier  est  unanimement rangée  dans  cette sous famille 

    Psammophis  sibilans

      vit surtout dans les zones sèches,meme semi-désertiques, dotées d'une végétation arbustive.  très active le jour et chasse une grande gamme de  vertebrés,elle porte  des  bandes longitudinales comme  les  thamnophis nords americains

    Ce  serpent  est  volontier ophiophage  et  son venin est assez  actif  on a  vu  une  couleuvre a  collier  mourrir en 9 mn apres avoir  été" mordue dans  un vivarium   par  ce  gracile  colubridé opisthoglyphe qui ne depasse pas  1.5m

    Possedant  une tres  bonne  vue  c est un animal tres  difficile a  capturer  et qui mord facilement  mais  les  consequences restent  en principe  localisées

    photo  de MICHEL AYMERICH Sahara vivant ,un site   consacré a la  faune du Maroc et plus particulierement  a sa protection car le  tourisme  a  une  incidence  desastreuse (charmeurs de serpents qui   exhibent  et accessoirement maltraitent  des serpents  locaux pour  en reprendrent dans la  nature)  avec de très belles photos dont  cette derniere.

    son ennemi hereditaire  est  le  varan  des sables (varanus exanthematicus) ainsi que les rapaces


    your comment
  • Boomslang, serpent arboricole à petite tête pointue, répandu dans la plus grande partie de l'Afrique tropicale, du sud du Sahara jusqu'en Afrique du sud, mais absent des régions arides de ce pays comme le Karoo, le petit et le grand Namaqualand et le nord-ouest du Cap. Namibie, Botswana, Zimbabwe, république d'Afrique du sud, Swaziland, Mozambique, Nigeria, Cameroun, république d'Afrique centrale, Zaïre, Uganda, Burundi, Rwanda, Kenya, Tanzanie, Gabon, Congo, Angola, Zambie, du Sénégal à ;l'Érythrée, Éthiopie, Somalie, Mali, Côte d'Ivoire, Gambie. C'est une des rares espèce de couleuvre dont la morsure est fatale pour l'homme.avec thelotornis ,phillodryas et rhabdophis

     Le boomslang est un serpent diurne, au corps de couleur uniforme allant du vert au brun, et pouvant atteindre 1,5 à 2 m de long. Son maxillaire supérieur est mobile et peut pivoter en avant, faisant apparaître ses grands crochets postérieurs venimeux, prêts à mordre en cas de danger.

    Mais ce reptile est plutot pacifique Le venin du boomslang possède des propriétés hémorragiques et anticoagulantes qui se manifestent que plusieurs heures apres la morsure.




    On doit la connaissance détaillée des effets de sa morsure à l’herpétologiste K. P. Schmidt qui décrivit tous les symptômes de son empoisonnement, avant d’y succomber,selon les rapports d'une grave hemorragie interne de type cerebrale, lautopsie a egalement mis en evidence une deterioration des poumons de la rate et du foie .Nottament une consommation du fibrinogene un peu similaire aux viperes du genre echis, Le venin de ce serpent est plus toxique que celui du mamba a poid egal Le boomslang possède également la particularité de gonfler sa trachée en cas de danger : dévoilant ainsi la peau brillamment colorée située sous ses écailles, il tente d'intimider ses prédateurs éventuels.Il est exceptionnel que le boomslang en vienne a mordre un etre humain mais lorsque c est le cas c est toujours tres grave car a ma connaissance il n existe pas de serum anti venimeux reellement efficace apres apparition de symptomes hemorragique du moins d'efficacité discutable car le plus redoutable est une pseudo remission aucours de laquelle les constituant sanguins sont inhibés
     Dispholidus typus, espèce monotypique du genre des Colubridae, C'est l'un des serpents opistoglyphes le plus connus d'Afrique.

     boomslang, de l'afrikaans qui signifie "serpent des arbres".
     coloration: extrêmement variable, du brun clair au brun foncé uniforme ou avec des lignes vertébrales ou latérales grises, vert olive avec des taches noires sur la tête, vert tendre avec ou sans rayures foncées, noir uniforme sur la face ventrale et gris sur le dos.
    Les yeux peuvent être gris, bruns ou vert émeraude, tout dépend de la couleur dominante. mœurs:diurne et arboricole, ne se rend que rarement au sol, sauf pour pondre. C'est une espèce très rapide et vive qui est cependant timide. habitat: savanes, prairies buissonneuses, forêts ouvertes. dimorphisme: peu évident pour le néophyte, le mâle possède une queue plus longue et plus large que la femelle. Il possède également 2 hémipénis comme tous les serpents. Les femelles sont de couleur prédominante brune. taille: de 1m20 jusqu'à 1m80. nourriture: tout ce qu'il peut trouver dans son habitat de prédilection, caméléons oiseaux et oisillons saisis au nid, ainsi que leurs oeufs, lézards arboricoles, batraciens , petits ;rongeurs.

    Le cannibalisme existe chez cette espèce.
     Les proies sont fermement mordues jusqu'à ce que le venin fasse son effet;
    reproduction: pond de 10 à 15 oeufs à la fin du printemps et au début de l'été; la femelle dépose sa ponte en général dans un trou d'arbre ou un ancien nid de pic; il peut aussi choisir un trou au sol ou en falaise comme un ancien nid de martin pêcheur.

    les éclosions ont lieu au bout de 4 à 7 mois et le jeunes mesurent environ une trentaine de centimètres à la naissance. Ils sont en général brun clair ou gris, avec de nombreuses taches claires ou foncées


    your comment
  • Contre toute attente le serpent liane africain semble aussi dangereux que le boomslang Cette couleuvre opisthoglyphe c est a dire possedant des crochets venimeux posterieurs possede un venin aussi toxique que le boomslang Elle fut d ailleur impliquée dans le deces de l herpetologiste R Mertens alors qu un dispholidus causa la mort de son confrere K P Schmidt ce qui montre qu il ne faut jamais sous estimer le danger que represente ces especes.Typiquement arboricole ce serpent se nourrit d oiseaux et possede un corps tres gracile

     

    Ces serpents sont caractérisés par des crochets  placé près de l'arrière de la bouche. À la différence de celui de la plupart de ses parents,aptes a  jouer  un role defensif, cependant, le venin du serpent d'oiseau est tout à fait efficace, entraînant des hemorragies tres graves. Un sérum spécial a été développé pour combattre son venin.

     Comme tous autres membres de sa famille, cependant, après lavoir mordu il s'accroche à sa proie jusqu'à ce que le venin ait fait effet. Cette espèce a en particulier lune bonne vision, peut-être même binoculaire.

    Bien que le serpent d'oiseau soit docile par  nature et rarement responsable de morsures, il devrait être évitée autant que possible. Elle a très probablement le venin le plus efficace de n'importe quel serpent en Afrique, et le serpent liane est considérablement craint pour cette raison

    L homochromie est  stupefiante  ce  serpent"sait" se faire discret

    Son aire de  distribution est  etendue,elle comprend La Tanzanie méridionale ,le Mozambique , le Zimbabwe,  le Transvaal , le Botswana nordique , le Sud-Ouest africain et  l'Angola.

     Cette espèce ovipare pond six à dix oeufs dans le milieu de l'été. Les oeufs sont de quatre centimètres de long par deux centimètres de large. Les jeunes ont une longueur de 25 centimètres.

    Cette espèce timide fuira  presque n'importe quelle menace, mais elle est extrêmement agressive une fois acculée. La gorge peut gonflér pour intimider les ennemis,à l egal de  Dispholidus typus


    your comment


  • Les  colubridaes  opisthoglyphe  etaient  jadis  rangées  dans  la  sous  famille des  boiginae (origine  du genre  boiga) et  des  homolapsinaes, cette  classification sommaire  et insuffisante a  été  remise a  jour puis  contestée par les  taxonomistes.
    Les  opisthoglyphes  regroupent  a  ce  jour  les boiginaes quoiqu on les inclus parfois dans les colubrinaes,les psammophinaes,les  homolapsinaes,quelques  xenodontinaes comme  erythrolamprus par exemple.
    Ces  couleuvres  venimeuses ont  un avantage certain sur  les especes aglyphes   celui de  l arme  toxique a but  offensif .


    Quand  a l usage  defensif ce dernier est limité  mais des especes  comme  thelotornis et  dispholidus  ont  causé des  decés  chez  dez des humains
    Le  genre phyllodryas  sud  americain a  deja  été  incriminé dans  des  envenimations sevéres ,tout comme  le  genre  clelia  chez  qui  des   accidents  serieux  ont  attirer  l attention sur  la  potentielle dangerosité  des opisthoglyphes.
    Un serpent  venimeux l'est  donc  d'une maniere  generale  le  terme  de  middle venomous  doit etre ecarté.

    Il est  d'ailleur  prouvé que  les  dl 50 des venins de  certains opisthoglyphes  n ont  rien a  envier aux  venins de  certains  viperidaes  voire   des elapidaes.
    Ceci  se  verifie  facilement  avec  le  dangereux  boomslang africain.









    your comment
  • Ce petit elapidé fouisseur d'Afrique se distingue en plusieurs espèces et sous espèces. Le genre Aspidelaps appartient à la famille des élapidés et semble plus proche des  bongares ou kraits asiatiques (bungarus). .


      l'espèce Aspidelaps lubricus  (serpent corail du Cape) et Aspidelaps scutatus, (serpent au nez renforcé).

    Aspidelaps lubricus vit plutôt sur le coté frontalier de la République d'Afrique du sud, sur tous les territoires limitrophes de la Namibie en remontant vers le nord. Cela inclus donc évidemment, des régions telles que la province du Cape, le parc national de Kalahari, le désert du Kalahari et l'état libre d'Orange.
    En revanche Aspidelaps scutatus demeure lui plus au centre de la République d'Afrique du Sud dans une large région chevauchant plusieurs provinces;

    Cette espèce est de petite taille de 40 cm pour les plus petits adultes à 80 cm pour les plus imposants, le corps est fin et raccroché à la tête sans que l'on puisse distinguer de cou.
    . La livrée de sa partie supérieure va du rouge brique au orange luminescent alors que le coté ventral est plus jaune - beige. C'est  l'un des élapidés les plus colorés.


    Ce serpent  est assez  indolent  ,et certains pretendent  inopinement  qu il est peu dangereux
    ce  qui est  naturellement  faux,aucun  elapidé ne  doit etre  sous estimé. cette modeste espece se nourrit surtout  d insectes et  de  micro vertebrés

    Peu est connu sur  son venin  si  ce  n est  que  la mort  de  deux enfant en afrique  au coté  desquels a  été  trouvé un aspidelaps....






    1 comment