• Le cantil mexicain

    Assez proche du cotton mouth morphologiquement

    Répartition : Sud du Mexique, Salvador, Onduras, Guatemala, Nicaragua, Belize Habitat : semi-aquatique, essentiellement nocturne

    Taille : 0,6 m à 1,3 m

    Reproduction : ovovivipare

    Tres prisé par les collectionneurs c est un magnifique crotale mais il est assez irritable si il est mis au pied du mur.

    C'est  une  espece arborant  des couleurs  contrastées du plus  bel effet

     Durant ces dernières années, les cas rapportés d'envenimation par serpents exotiques ont augmenté.
    Leur prise en charge est délicate à cause, d'une part, de la faible expérience des médecins européens face à ce type d'intoxication, d'autre part, des difficultés de localisation des antivenins spécifiques.


    Observation : Un herpétologiste de 49 ans est admis aux urgences 19 heures après avoir été mordu à la main droite par un Mocassin du Mexique (Agkistrodon bilineatus) de son reptilarium.
    A son arrivée, on observe une nécrose locale, un oedème du membre supérieur s'étendant jusqu'au creux axillaire et une douleur d'aggravation progressive.
    Douze heures sont nécessaires à la localisation et à la délivrance en urgence de l'antivenin spécifique, obtenu à partir de l'étranger car non disponible en Italie.
    L'antidote, administré 32 heures après la morsure, a une efficacité partielle et n'entraîne pas d'effets secondaires.
    L'évolution clinique est caractérisée par un oedème massif et par une rhabdomyolyse.
    La nécrose locale provoque une perte de substance nécessitant une greffe cutanée.
    A 3 mois persiste un déficit moteur partiel de la main.
    Commentaires : L'envenimation par morsure de Agkistrodon bilineatus présente des analogies avec celle imputable aux vipères européennes, bien que le venin des crotalinés soit habituellement responsable de manifestations plus graves.Mais  des cas de  deces  ont été  repertoriés  au nicaragua

    Des amputations  ont  lieu  1 fois sur  6  lors  d'envenimmation severes

    Ce  reptile  est consideré plus dangereux que  bothrops asper par exemple au nicaragua

    Inutile  de  preciser donc  qu en depit  de  sa  beauté le  bilineatus  reste  un animal  extremement dangereux



  • Comments

    No comments yet

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Add comment

    Name / User name:

    E-mail (optional):

    Website (optional):

    Comment: